Accueil > Dossiers > Où se restaurer au Portugal ?

Où se restaurer au Portugal ?

Où se restaurer au Portugal ?

Au Portugal, une chose est certaine, vous ne mourrez pas de faim et je peux même sans trop de risque dire que vous risquez de vous régaler tant la gastronomie locale est diverse et variée et tant les échoppes vous permettant de vous restaurer sont nombreuses.

Les caves (Adegas)

En plus de vendre du vin produit sur un domaine particulier, un adega peut aussi proposer un restaurant ou un bar. Nombre d’Adegas proposent donc des produits locaux, souvent produits dans les exploitations. Il n’est donc pas rare d’y trouver diverses liqueurs de fruits, de l’huile d’olive, des confitures et conserves, de la charcuterie (saucisse et saucisson) et bien entendu du vin, parfois même directement tiré à la barrique. Il y aura souvent attirail vinification traditionnelle ou de presses d’huile d’olive. La visite des caves s’avère donc bien souvent être une belle ballade tant gastronomique que culturelle.

Agro-tourisme (Agro Turismo)

C’est certainement une des meilleures façons d’apprendre à connaître les produits d’une région, la façon dont ils sont traditionnellement préparés et surtout de rencontrer les gens qui s’attèlent à leur préparation. La plupart de ces lieux propose également des hébergements dans un environnement typique. Vous pourrez alors profiter de votre séjour pour découvrir une quinta du XVIIème siècle, y manger des fraises et du fromage frais de la ferme, découvrir les us et coutumes de ses fermiers, manger du pain frais cuit au feu de bois par la mama ...

Bars

Au Portugal, on peut boire un verre à peu près dans n’importe quel type d’établissement dans le pays, il n’y a donc pas de raison particulière d’aller dans un bar. Mais certains d’entre eux, que l’on appelle le plus souvent des "cafés-bars", servent des collations ainsi que des boissons. Vous y trouerez bien souvent une carte assez réduite, proposant quelques plats chauds parmi lesquels d’excellents soupes et le plus souvent des sandwichs de fromage, de charcuterie, de patés de poissons, ou des menus snacks comme on en trouve un peu partout en Europe. Les bars servent généralement à manger à toue heure du jour et de la nuit. Il m’est d’ailleurs déjà arrivé de frapper à la porte d’un de ces établissement en campagne, de réveiller la propriétaire qui nous prépara un festin nocturne !

Les cafés

Les Portugais sont très attentifs à la qualité de leur café. Notez que dans ces établissements il existe souvent une différence de prix entre les places au comptoir et assises. Vous rencontrerez dans ces lieus tous types de personnes. celles y passant leurs journées, à lire le journal ou à jouer aux cartes, celles passant fissa boire un petit café serré. Les cafés portugais sont bien souvent des lieux très conviviaux d’où on a bien souvent du mal à partir.

JPEG - 160.3 ko

Les salons de thé (Casa de Chá)

La plupart des salons de thé, en plus de servir un excellent café, proposent généralement une large gamme de tisanes et de thés. Vous y découvrirez aussi la plupart du temps de larges étales de pâtisseries et autres gâteaux, ainsi que des bonbons. Alors que les variétés de pâtisserie changent sensiblement d’une région à l’autre, les ingrédients de base par contre sont quasi toujours les mêmes : des jaunes d’œufs et du sucre, agrémentés de temps en temps d’amande et d’épices. Mais vous y trouverez également des croissants et autres viennoiseries, d’énormes tartines de pain beurré et bien souvent des sandwichs de fromage ou de charcuterie.

Restaurants bon marché (Casa de Pasto)

Ce sont des grandes salles à manger que l’on rencontre dans la plupart des grandes villes. Ces restaurants proposent des plats à des prix très attractifs, souvent copieux et de bonne qualité. La nourriture servie y est simple (entrée, plat, et dessert ou fromage) avec un vin maison et du café. Alors oui on est là dans une tranche de la restauration populaire, mais c’est aussi ça qui en fait son charme, c’est ça qui vous permettra de découvrir le Portugal de l’intérieur.

Les bars à bière (Cervejaria)

Les bars bières présentent également une alternative économique pour se restaurer au Portugal. Ils proposent en général un menu simple et de saison, et bien entendu de la bière, en bouteille ou en pression, même s’il faut noter que nombre d’entre eux ne sont pas aussi bien achalandés qu’en France de ce côté. Vous pouvez vous rendre dans une cervejaria à tout moment de la journée et même tard dans la nuit, y boire un coup et grignoter des aliments typiques comme les oreilles de porc rôti, les pastéis de bacalhau (beignets de morue), des olives, du jambon fumé (presunto) ou encore du chouriço.

Grills Churrasqueira (Churrasqueira / Churrascaria)

Les Churrascarias sont des restaurants de type familial qui sont spécialisés dans le barbecue de poulet. Ces restaurants sont fabuleux et je ne comprends pas qu’on en trouve pas en France. La raison pour laquelle ils sont si populaires au Portugal c’est parce que le poulet y est vraiment délicieux. D’autres pièces de viandes sont parfois aussi servies grillées, mais il n’y a pas photo c’est pour le poulet que les gens viennent. Et là, pas de fioriture : poulet entier, huile d’olive, parfois un peu de paprika et surtout de la flamme, de la fumée, du bon poulet grillé quoi ! Vous accompagnerez votre plat de frites (batatas) et pour les amateurs de sauce piment piri piri.

Les fumoirs (Fumeiro)

n ne trouve pas de fumeiros partout au Portugal, ils se concentrent particulièrement dans la région de l’Alentejo. Initialement les fumeiros sont des échoppes vendant des produits fumés à base de porc, mais bien souvent ils proposent aussi de se estaurer sur place dans une ambiance typique. La plupart du temps les plafonds sont recouverts de jambons fumés suspendus ainsi que des chapelets de saucisses sèches. Dès que vous franchissez la porte, vous découvrire également les fabuleux fromages paysans, le pain de maïs, des olives épicées, du vinblanc et rouge, sevi dans de pots en terre ... tout cela dans une vaisselle paysanne, bien souvent en céramique. Vous vous régalerez alors de salpicão (filet de porc fumé) ; de farinheira (saucisses faites avec des morceaux de lard et de la farine), du chouriço, de la morcela (boudin de porc), du jambon fumés (presunto), et très souvent aussi des enguias (civelles frites).

Les grills

Ce n’est pas la même chose que la Churrasqueira, nous sommes là dans la version toutes viandes. Vous pourrez y déguster des quantités invraisemblables de tous les types de viandes régionales, souvent présentées sur des brochettes, et délicieusement grillés devant vous sur les flammes bondissantes. Si vous allez manger au grill, prenez garde d’avoir de la place dans le ventre car ces restaurants son pour le moins copieux.

Restaurants de produits de la mer (Marisqueira)

Avant toutes choses, sachez que les Marisqueiras peuvent être assez couteux. Huîtres, crabes, homards, palourdes, poissons divers, soupe de poissons ... Tous les prix sont au kilo. Naturellement, vous trouverez ces endroits sur la côte et souvent dans un lieu idéal pour manger en plein air. Ce sont les meilleurs endroits pour déguster une bouteille de vinho verde qui complétera parfaitement la nourriture.

Boulangeries (Padaria)

Le pain était traditionnellement fabriqué par un boulanger du village, qui était souvent le seul dans le village à posséder un four, mais cette pratique est malheureusement en voie de disparition. A sa place, on trouve la Padaria local, qui est souvent artisanale mais malheureusement as tout le temps. En plus d’être des points de vente, il est aussi possible de manger dans certains d’entre eux. Ce que ces boulangeries proposent variera en fonction des saisons et des régions. Une Padaria est en quelques sortes un hybride entre le café et la pastelaria, sauf que les bonnes choses peuvent venir directement du four en face de vous.

JPEG - 210.4 ko

Pâtisserie (Pastelaria)

Comme chez nous certaines Pastelarias sont industrielles. Afin de vous garantir les meilleurs sensations gustatives vous privilégierez alors celles en "Fabrico Próprio" (fait sur place). Sans aucun doute, après avoir trouvé votre Pastelaria, c’est là que vous prendrez votre petit déjeuner tous les jours. Les petits pains blancs comme le pain complet, sont divins vous lie, demandez gentiment pour un sandwich fait avec trigo pão de (pain complet). Le bolo de laranja (gâteau à l’orange) est incontournable. Les pâtisseries locales rassemblent des versions molles de nos viennoiseries (que vous éviterez) mais aussi des tartes aux fruits délicieusement croustillantes et légères ou encore de superbes pâtisseries aux amandes.

Les restaurants (Restaurante)

C’est là que vous allez lorsque vous êtes partant pour un déjeuner ou un diner plus formel. On vous y servira généralement deux ou trois plats. La qualité des restaurants est très inégale et se fier au prix n’est vraisemblablement pas suffisant puisqu’on trouvera de très bons établissements à bas prix. Essayez de recalibrer vos attentes ou vous pouvez trouver l’expérience frustrante et, quoi que vous fassiez, ne pas faire de comparaison avec la France.

Restaurants traditionnels (Restaurante Tipico)

Ce type de restaurant est légalement tenus de servir des plats régionaux typiques et du vin. Les établissements du genre proposent également des divertissements traditionnels (comme le fado) et exposent des objets typiques. Le personnel est également tenu de porter le costume traditionnel portugais. Certes, ces endroits peuvent paraitre un peu démodé, mais ils peuvent aussi offrir une excellente cuisine à des prix très raisonnables.

Snack Bar

Vous pouvez y acheter une boisson, une collation ou un sandwich. Vous y trouverez aussi de très bonnes cacahouètes au piri piri, des broas (gateaux de paate douce), des pistaches, des amêndoas (amandes) ou des Cajus (noix de cajou) ; mais encore des pastéis de bacalhau (beignets de morue, délicieux chaud ou froid) et pataniscas (autres beignets de morue). Dans les snacks du nord vous pourrez déguster de la charcuterie servie dans un pain brioché typique. Simple et superbe.

Dans la rue

Il n’est pas très courant au Portugal de trouver des marchands ambulants ailleurs que sur les marchés. Par contre les vendeurs de rue sont typiques de l’île de Madère. Ces derniers vendent du bolo do caco (pain à l’ail) sur le bord de la route, parfois, la pâte à pain sera enroulée autour d’un chouriço épicé avant d’être cuits sur le gril, servi chaud avec du beurre et de l’ail. Rien que pour cela, ça vaut la peine d’aller à Madère ! Le week-end de nombreuses personnes font griller du poulet, ou vendent des produits extra frais de leurs jardins potagers.

Tavernes (Taberna )

La taverne, ou sa cousine plus réduite, Tasquinha (petite taverne), est l’endroit où les portugais sortent. Habituellement, le mot "taberna" sera sur la carte professionnelle du restaurant, mais cela peut être déroutant parce que parfois il n’y a pas beaucoup de différence entre une taverne et un restaurant. C’est la nourriture locale préparée pour les habitants, bien souvent les tavernes ne proposent même pas de menu. Plat unique ! Il suffit de regarder ce que tout le monde mange, et commander la même chose.

Tascas

Le tasca n’est pas, comme en Espagne, un bar à tapas. Il s’agit d’un restaurant bon marché qui est souvent géré par un couple ou une famille. Un bon tasca vaut son pesant d’or, à la fois pour les propriétaires et tous ceux qui y mangent. Vous trouverez généralement des produits frais et de saison. Les Tascas peuvent être minuscules. Trouvez-en un que vous aimez et vous serez bientôt traité comme quelqu’un de la famille. Sardines grillées, divers bacalhau (morue séchée), de la soupe de haricots, du poisson, du poulet grillé ... sont quelques-uns des plats simples proposés, et il est fréquent de commander seulement un plat principal (car ils sont très copieux). Il y a toujours une soupe, du fromage et des desserts pour les plus gros appétits.

Autres articles sur la gastronomie portugaise

  • La gastronomie portugaise
  • La cuisine portugaise
  • Où manger au Portugal ?
  • Le vin de Porto
  • Les restaurants portugais
  • Lisbonne et la gastronomie
  • jeudi 24 janvier 2013, par Portugal.fr