Accueil > > Septembre à Lisbonne

Septembre à Lisbonne

Septembre à Lisbonne

Qui va à Lisbonne se doit de poursuivre son voyage sur la Côte d’Estoril où se célèbre encore et toujours le mariage de la terre et de l’eau. Estoril, à l’embouchure du Tage, accueillit autrefois rois en exil et riches Anglais dont les villas dorment aujourd’hui dans de sublimes jardins secrets. Jouxtant cette « ville aux deux printemps » - micro-climat oblige ! – Cascais, autrefois « grande sentinelle de Lisbonne » au temps des caravelles et des galions, a gardé au sein d’une architecture un brin hétéroclite, son vieux village aux ruelles blanches, son fort du XVIII°, ses terrasses et ses petites plages de ville, cela face à une baie splendide où veille au loin le phare de la Torre do Bugio.

Mais au-delà des restos-boutiques-casino, la route suit son cours au cœur d’un parc naturel où se succèdent falaises escarpées, plages de surfers (Guincho) et garrigues tapissées de « griffes de sorcières ». Au Cabo da Roca finit la terre et commence la mer, disait Camoés. Ce superbe promontoire planté de son phare en 1772 est en effet le point le plus occidental de l’Europe continentale (on vous y remet même un certificat de passage ! ).

Romanesque Sintra

Dès lors la route grimpe entre « quintas », forêts embrumées et sources d’eau vive vers la mystérieuse Serra de Sintra (classée au Patrimoine Mondial de l’UNESCO). La vieille ville médiévale enchevêtre ses volées d’escaliers d’où surgit le Palais National et ses deux gigantesques cheminées, ses magnifiques azulejos, blasons et décors manuélins. Mais, disait Lord Byron, « il faut être aveugle pour voir le monde et ne pas visiter Sintra » ! Romantique, voire romanesque, telle est cette petite ville aux fontaines séculaires et jardins exotiques – Monserrate, Reigaleira (véritable scénario d’opéra pour amoureux de l’occulte…) et bien sûr le délirant Palais de Pena, château de conte de fée perché à 500m, aux tours gothiques écarlates, murailles jaune canari, dômes mauresques (mais authentiques chapelle et cloître manuélin). On ne sera pas étonné d’apprendre que sa construction est due à un cousin de Louis II de Bavière !
Restent des plages, des églises, des festivals. Et quelques délices culinaires à ne pas manquer : cochonnet de Negrais, merveilleux fruits de mer ou encore cette pâtisserie à base de fromage frais : les Queijadas de Sintra…A accompagner d’un petit vin de Colares ! Car ici, le bonheur est dans la mer, dans les jardins et dans l’assiette !

Informations pratiques

Retrouvez nos informations pratiques qui vous permettront de préparer votre voyage.

Se renseigner

Office de tourisme du Portugal : 01 56 88 30 82. www.visitportugal.com

S’y rendre

La TAP Air Portugal dessert Lisbonne sept fois par semaine depuis Paris. Egalement de province. A partir de 136€ jusqu’au 27 octobre. Tel : 0820 319 320. www.flytap.fr

Voyagistes

- Nouvelles Frontières : 0825 000 825.
- Jet Tours : 0825 30 20 10.
- Lusitania Voyages : 01 58 79 20 01.
- Voyageurs en Espagne et au Portugal : 0892 23 61 61.

Hôtels

A Cascais

- Hôtel Albatroz et Villa Albatroz. Très jolie vue sur la baie et le petit port. Ch. double à partir de 177€. Tel : 00351 219 105 500. www.albatrozhotels.com
- Farol Design Hôtel. Très contemporain et les pieds dans l’eau. Ch. double à partir de130€. Excellent restaurant : 40€ env. Tel : 00351 214 823 490. www.farol.com.pt

A Sintra

- Lawrence’s Hôtel. Une jolie maison « cosy british ». 16 ch. 158€/double. Tel : 00351 21 486 34 10. www.wrhotels.com

Restaurants

A Estoril

- Garrett do Estoril. Un restaurant-patisserie branché et délicieux. 20€ env. Tel : 00351 2765 259.

A Cascais

- Mar do Inferno. Pour ses délicieux fruits de mer. 30€ env. Tel : 00351 214 832 218.
- Beira Mar. 35€ env. Tel : 00351 21 482 73 80.

A Colares

- Refugio da Roca. Une charmante auberge. Tel : 00351 219 290 898.

A Sintra

- Restaurant du Palais Nacional da Pena. Chic et simple. 20 à 30€. Tel : 00351 21 923 12 08.

A lire

- Le guide du Routard Portugal.
- Lisbonne de Fernando Pessoa en collection Poche
- Guide de voyage au Portugal

jeudi 23 novembre 2017, par Portugal.fr