Accueil > Passer sa retraite au Portugal > Retraite au Portugal, règles et documents

Retraite au Portugal, règles et documents

Retraite au Portugal, règles et documents

S’il n’est plus nécessaire de demander l’obtention du visa de résidence pour passer sa retraite au Portugal, il est tout de même nécessaire de connaitre quelques règles importantes.

Les citoyens européens désirant rester au Portugal pour 180 jours au cours d’une année, doivent après leurs 90 premiers jours, solliciter une autorisation de résidence de 90 jours supplémentaires.

En ce qui concerne les citoyens ne venant pas de la communauté européenne, il doivent faire une demande de visa de résidence qui leur permettra de rester jusqu’à 60 jours, prolongeables 2 fois 60 jours, pour un maximum de 180.

Pour tous les résidents non portugais, après 180 jours de résidence, il est nécessaire de de demander un permis de séjour. Lors de ces formalités vous sera remius votre certificat d’enregistrement (Certificado de Registo). Ces démarches sont à effectuer aup^rès de la mairie (Câmara Municipal) de la commune de résidence ou auprès du bureau des douanes et frontières (Serviço de Estrangeiros e Fronteiras).

Le certificat d’enregistrement délivré est valable pour cinq ans ou pour la période de séjour envisagée si elle est inférieure à cinq ans. Dès que vous l’avez en votre possession vous devenez donc résident temporaire.

Pour être résident temporaire

Lors de votre dépôt de dossier, vous devrez présenter une pièce d’identité ou un passeport valides. Vous devrez également justifier d’une source de revenu pour rester dans le pays. Un dépôt de 3.000 euros sur un compte bancaire portugais et une lettre de la banque confirmant le montant disponible sont nécessaire pour l’ouverture de votre référencement auprès du fisc portugais.
Les citoyens hors communauté européenne devront également fournir des copies de leurs relevés bancaires

Le revenu mensuel minimum exigé pour les citoyens européens est de 348€ (selon le statut portugais de 2001), soit le revenu minimum prévu par la sécurité sociale portugaise.

Nous parlons bien entendu de revenus minimums qui vous permettront d’obtenir le statut de résident, il va de soit que sur la base de ces montants mensuels vous aurez bien du mal à vivre au Portugal !

Si vous êtes retraité, chômeur, pensionné d’état, vous devrez vérifier qu’il existe bien des accords fiscaux entre votre pays d’origine et le Portugal. Vous devrez remplir le formulaire E121 lors de votre inscription au centre régional de sécurité sociale.

Pour les personnes extérieures à la communauté européenne une assurance maladie privée est nécessaire.

Le statut de résident permanent

Le droit de séjour permanent peut être appliqué aux citoyens de l’union Européenne (ainsi que des ressortissants de l’Islande, de la Norvège, du Liechtenstein et de la Suisse) et de leurs familles qui ont résidé légalement dans le pays pendant une période de cinq années consécutives. Vous pouvez alors obtenir un certificat de résidence permanente.

Une fois acquis, le droit de séjour permanent ne se perd que si vous sortez du pays pour une durée supérieure à deux ans consécutifs.

Autres articles sur la retraite au Portugal


- Edito : "Passer sa retraite au Portugal"
- 7 raisons de prendre sa retraite au Portugal
- Retraite au Portugal, un Eldorado ?
- L’immobilier à Lisbonne

lundi 20 octobre 2014, par Portugal.fr