Accueil > Séjour > Obidos

Obidos

Obidos

Obidos est un charmant petit village de l’arrière pays Estremaduran qui a fait naître en nous des sentiments contradictoires, d’où ce présent post en forme de coup de coeur et de coup de gueule. La visite d’Obidos est très simple si vous êtes basé à Lisbonne. Vous pourrez facilement faire une sortie d’une journée pour découvrir la région

Le coup de coeur

Nous avons beaucoup aimé ce village médiéval où différentes couleurs se mêlent (le gris-marron des murailles et de l’aqueduc très bien conservés, le blanc des maisons et les rose, bleu et jaune des fleurs qui agrémentent la quasi totalité des maisons).
Le village est composé de 3 rues principales parallèles, la première étant la rue “touristique” remplie de marchands du temple et les deux autres des rues plus calmes et donc beaucoup plus jolies.

Ici pas de monument à visiter et pas de deniers à sortir, il suffit juste de se balader dans les ruelles ou le long des remparts… avec un be-mol cependant pour le tour des remparts extrêmement dangereux. Un coup de vent, une bousculade et hop vous vous retrouvez 15 mètres plus bas sans que ça n’affole personne. Les responsabilités juridiques n’ont pas l’air de faire trop peur aux mairies.

La quiétude du village est tout de même un peu contrebalancée par les groupes de touristes Portugais, tous affublés du même t-shirt qui hurlent “Portugal futebol”.
Bon vous l’aurez compris, ça c’était le moment coup de coeur.

Coup de gueule

Le moment coup de gueule se déroule avant la visite d’Obidos lorsque nous devons garer le camion. Nous sommes d’abord toute à notre joie de voir qu’il y a une aire pour camping-car dans le village, et pour cause c’est la première fois que nous en trouvons une au Portugal. L’aire comporte tous les services ordinaires et c’est payant mais ça, en soit, c’est un peu normal ; encore plus dans un pays où l’eau se fait relativement rare.

Par contre, là où ça l’est moins, c’est lorsqu’il faut payer pour juste se garer. Vous allez me dire que ce n’est pas bien surprenant dans une ville touristique, sauf que la ville toute entière est en stationnement gratuit. Il y a d’immenses parkings partout et ils sont tous gratuits, pour les voitures et même pour les bus… mais bien sûr interdits aux campings car.

On aurait bien sûr pu faire preuve de désobéissance civile et s’y mettre quand même mais nous y aurions été tous seuls.

Même si la somme du parking était dérisoire (2,5€) nous sommes partis d’Obidos avec le sentiment d’avoir été rançonnés en tant que camping car alors que les bus de 50 japonais ne payaient rien.

Toujours la même rengaine du camping-car non consommateur, à la différence du japonais.

jeudi 23 mars 2017, par Portugal.fr