Accueil > Séjour > Mon périple à Lagos

Mon périple à Lagos

Mon périple à Lagos

Lagos est une petite ville d’Algarve au Portugal, construite sur une colline surplombant la mer Méditerranée.

En arrivant par le train à Lagos, j’ai réservé rapidement un lit dans une chambre d’hôte chez une famille locale. La maison était juste sur la crête de la colline sur laquelle est construite Lagos. La maison se trouvait à environ 1.5km de la plage.

Étant originaire de Lille, j’ai immédiatement chaussé mes tongs et me suis dirigé vers la plage en question. Lorsque je suis arrivé sur le sommet de la colline, j’ai regardé autour de moi afin d’admirer la vue sur la ville endormie de Lagos, c’était magnifique !

En me baignant j’ai tout à fait par hasard rencontré des voisins ! De la plage, ils m’ont emmené voir des sites culturels tels que les musées de la ville. Je le reconnais nous avons finalement passé peut être plus de temps dans des bars ! Bien fatigué de mon voyage et de mes quelques coups de soleil, à la nuit tombé je suis rentré dans ma pension.

Sur le chemin du retour e me sus rendu compte que je ne connais pas le nom de la rue où je vivais. Pas de raison de s’alarmer. J’étais en bas de la colline et 1.5km au dessus se trouvait ma chambre. Mais il fallait quand même monter !

Cela m’a permis de découvrir un autre visage de Lagos, ses petites rues sinueuses pavées notamment. D’ailleurs je me suis rapidement rendu compte qu’en tong et quasiment dans le noir ce n’était pas si évident que ça. Honnêtement je me suis retrouvé sur les fesses au moins deux fois, à cause de la rosée qui rendait glissants les pavés.

Pour empirer les choses, je me suis perdu. Je me suis arrêté pour retrouver mes marques. Il n’y avait pas assez de lumière pour repérer et ce que je pouvais voir était totalement inconnu. Il y avait des gens qui se promenaient, mais je ne pouvais pas leur demander de l’aide ne connaissant pas l’adresse de mon hôte.

Obstiné comme je suis, j’ai pris la seule option logique à ma disposition : marcher. J’ai arpenté les rues pendant deux heures, j’ai été poursuivi par deux chiens, je me suis tordu la cheville sur le trottoir ... vous imaginez mon humeur !

un moment je me suis dit que j’allais me coucher et dormir dans un buisson, mais par chance j’ai reconnu un repère, j’étais arrivé ! Délirant et fatigué, chancelant vers la porte, je me voyais déjà dans mon lit. Mais la porte était verrouillée ! J’ai rassemblé mes esprits et j’ai frappé. La dame de la maison a ouvert la porte, m’a regardé de haut en bas et a commencé à rire.

Comme un fils égaré, elle m’a emmené dans la cuisine et a fait un peu de thé. J’avais des éraflures sur les genoux et l’ongle de mon gros orteil ne ressemblait plus à rien. Je vous assure que mes hôtes ont bien rigolé, me demandant si je revenais d’un combat !

Cela dit, Lagos est une ville fantastique, surtout si vous êtes amateur de plage. Mais si j’ai un et un seul conseil à vous donner, n’oublier pas de noter quelque part l’adresse de votre logement !

Autres articles sur l’Algarve

  • L’Algavre
  • Algavre, la côte sud du Portugal
  • Les plages de Vilamoura
  • Mon périple à Lagos
  • Festival international de sculpture sur sable
  • Aéroport de Faro
  • vendredi 13 juin 2014, par Portugal.fr